J'ai testé le jeun intermittent - BodyPassion.frVoila quelque temps que le Jeûne me trotte dans la tête. 

Le jeûne Intermittent (JI) : Effet de mode ? Régime miracle ? Purifiant ? Doctrine ? 
Tant de questions qui me poussent à l’essayer moi-même pour m’en faire ma propre idée et pour me lancer un défi.
De plus en plus de magazines et d’articles font leurs apparitions sur la toile et dans la presse à ce sujet. Des scientifiques et des médecins établissent un lien entre le jeûne et une amélioration de l’état de santé. 
 
 
Le jeûne Intermittent (JI) qu’est ce que c’est ?
 
Je décrirais ici, le jeûne dans un contexte de « régime » ou de « bien-être » et non pas le jeûne dans les cultures, religion ou autre. On parle donc ici de jeûne intermittent.
En quelques mots, le jeûne est une période pendant laquelle votre organisme sera privé d’aliment pendant une période définie. Ici, il n’est question que d’aliments, les boissons tel que l’eau et les boissons non sucrées sont acceptées. 
Il existe différent type de jeûne intermittent en fonction du temps et de la fréquence de celui ci.
 
On retrouve le plus souvent : 
 
- Eat stop Eat¹ (par Brad Pilon) :
Le jeûne à une durée de 24h 
Une à deux fois par semaine. 
 
- Fast 5 life ² :
A réaliser tous les jours de la semaine.
Vous pouvez manger tout ce que vous voulez durant une période de 5h.
Votre jeûne sera donc de 19h.
 
- le 16/8
Vous jeûner pendant 16h.
Vous mangez pendant 8h.
Et tous les jours de la semaine.
 
 
A quoi ça sert ?
 
C’est aussi afin de répondre à cette question que je me suis lancé dans cette aventure. 
Cependant, les bienfaits décrits par les défendeurs du jeûne sont assez vendeurs. En effet, on retrouve :
- une perte de poids
- une stabilisation du taux d’insuline
- une amélioration du système immunitaire
- une amélioration de la qualité de sommeil
- une meilleure gestion du stress
- une purification du corps avec un effet « détox »
- une augmentation de gain d’énergie
- une sensation de bien-être
etc...
 
 
 
Comment ça marche ?
 
Il suffit de remonter dans le temps et d’observer comment nos ancêtres faisaient au quotidien lorsque la nourriture n’était pas aussi facile d’obtention qu’aujourd’hui. Nos ancêtres pouvaient ne pas manger durant de nombreuses heures sans pour autant faire de malaise d’hypoglycémie. Et oui, cela ne les empêchaient pas d’aller à la chasse au mammouth le ventre vide.
 
Alors d’un point de vue physiologique comment cela fonctionne t-il ? 
Une batterie de réactions métaboliques sous l’influence de nos hormones tel que l’adrénaline, la noradrénaline, le cortisol... permettent à l’organisme de puiser les nutriments nécessaire dans nos réserves.
La glycogénolyse permet d’utiliser le sucre stocké dans le foie. Pour apporter au cerveau entre autre le glucose dont il a besoin pour que nous restions vifs et concentrés. C’est pourquoi nous ne manquons pas de glucose durant la période de jeûne. Nous avons ainsi une meilleure sensibilité à l’insuline sécrétée et une stabilisation de celle-ci.
La lipolyse se met en route et permet de puiser les lipides dans nos tissus adipeux afin de le transformer en énergie.
Lors de période de jeûne  l’hormone de croissance est sécrétée en plus grande importance.
 
 
 
Comment le réaliser comme il faut ?
 
Il va sans dire qu’avant de commencer le JI, un avis médical est souhaitable. Surtout si vous avez des problèmes de santé existant. Il est déconseillé de le faire chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et il est réservé aux adultes.
 
Quoi qu’il en soit c’est vous qui vous fixez des règles. Je suis assez contre certaines directives de tel ou tel auteur qui vous disent exactement quoi faire.
Le seul maître de votre corps; c’est vous ! 
 
Cependant, il est clair que pour avoir l’effet a proprement parlé du jeun intermittent, certaines condition doivent être suivies:
 
- Aucune alimentation solide pendant votre durée de jeun.
 
- Les boissons non sucrées, non caloriques sont autorisés.
 
- Si vous vous sentez mal, n’allez pas droit dans le mur, et acceptez de rompre le jeun.
 
- Pour que les effets physiologiques soient produits, il faut minimum 8h de jeun.
 
- Il est préférable de planifier votre jeûne avant de le débuter. C’est à dire, qu’en début de semaine, établissez le jour ou les jours où vous jeûnerez. Pour ma part, ce jour s’établit en fonction de mon emploi du temps de travail, mes contraintes personnelles, et mon activité physique. Essayez d’avoir un jour de semaine fixe afin de créer des rituels.
 
- Quelque soit votre période et votre fréquence de jeun, choisissez celui qui vous conviendra le mieux en fonction de votre rythme de vie et de votre entourage ; car ne faîtes pas l’erreur de vouloir à tout prix convertir votre entourage à ce mode de vie. C’est une décision personnelle, qui doit se faire de plein grès.
 
- L’erreur à ne pas faire et de compenser excessivement en apports alimentaire après ou avant le jeûne. Il faut essayer de garder son alimentation habituelle, sans se rattraper le lendemain en abusant d’excès caloriques.
 
- Il est important durant cette période d’écouter votre corps. C’est aussi pour cela que grands nombres de personnes font le JI. L’idée est de se « reconnecter » avec soi-même. 
 
 
Exemple de JI : j’ai choisi de faire une période de jeûne intermittent de 24h. C’est à dire que je prend mon dernier repas le mardi soir vers 19h (pendant environ 1h). Et c’est seulement le Mercredi soir à 20h que je reprendrai un repas. Je saute donc 2 repas : le petit déjeuner et le déjeuner. 
 
 
 
Les résultats de mon expérience : 
Voilà un peu plus de deux mois que je pratique le jeûne de 24h une fois par semaine. 
La première fois j’avais beaucoup d’appréhension concernant la réponse de mon corps face à ce défi. J’avais des craintes par rapport à une baisse d’énergie éventuelle, un malaise d’hypoglycémie, et surtout la crainte de ne pas résister à la tentation de manger. Et grande surprise, rien de tout cela ne s’est produit. J’ai pu même faire l’expérience du jeûne au travail sans trop de difficulté, et c’est avec satisfaction que j’ai su résister aux croissants et pains aux chocolats amenés par les collègues.
 
Finalement, c’est un réel plaisir de renouveler l’expérience chaque semaine. Il m’arrive parfois d’avoir hâte que ce jour de la semaine arrive comme s'il s'agissait d'un besoin physique. 
J’apprécie cette sensation de purification de l’organisme. C’est peut être cet appel qui me pousse à le faire chaque semaine. 
On réalise à quel point les excès alimentaires dans la journée sont nombreux si l’on se laisse tenter sans véritablement s'écouter. Je me rends compte combien nous mangeons mal, et combien nous mangeons plus que ce que nous devrions.
 
Est-ce la peine ce petit croissant lors d’une réunion en pleins milieu de la matinée ? Et ce carreau de chocolat en fin de repas ? Sans compter le goûter vers 16h. Et oui, nous mangeons souvent sans avoir vraiment faim, juste parce que c’est l’heure, c’est festif, c’est exceptionnel, c’est « comme ça ».
 
Et bien pendant une journée, c’est très satisfaisant de remarquer tous ces petits détails autour de l’alimentation, qui ne font que saturer notre organisme en le rassasiant d'aliments superflux.
 
Après avoir essayer le jeûne intermittent, je prend plus le temps de savourer mes repas, mes petits « extras », mes gourmandises. Sans que tout cela soit ingérer comme par automatisme et sans y prêter attention.
Au niveau des bienfaits citer plus haut dans l’article, il est vrai que j’ai pu retrouver certains avantages. J’ai constaté une légère baisse de poids, ainsi qu’une stabilisation de celui-ci.  Une sensation de bien-être, une bonne qualité de sommeil. Bizarement les coups de barres ont été moins nombreux qu’en temps habituels.
 
Ainsi, j’ai décidé de prolonger cette expérience tant que cela me conviendra. 
Je ne me fixe pas d’objectifs sur l’année, car il faut avant tout que cela reste un plaisir et non une contrainte. 
 
 
Et vous qu’en pensez vous ?
Qu’attendez vous pour essayer ?
 
 
 
Pour plus d’infos :
 
 
 

Recherche

Qui sommes nous

Madame à 29 ans: maman, infirmière, blogueuse et passionnée de l'effort physique et de diététique.

Monsieur à 34 ans: infirmier, préparateur physique, blogueur aux mêmes passions.

Notre objectif est simple: partager nos expériences dans tout ce qui touche au bien-être physique et mental. Merci de votre visite ;-)

En savoir plus

Derniers articles

Le renforcement musculaire à la maison ! Motivation et habitudes. Le workout, est un mot anglais...
Un fruit magique, présent sur nos étals tout au long de l’année,. Un régal pour les petits et les...
De la graisse animale dans un savon ?! Oui on en trouve, et vous en avez surement chez vous!...
Les citations sur la motivation représentent bien plus qu’un ensemble de mots. Elles peuvent...
Quelques conférences T.E.D à regarder !!   Amis lecteurs, Cela fait longtemps que nous ne vous avons...
Avis à tous ceux qui veulent progresser dans la réalisation de pompes ! Voila bien un exercice que...
Culturiste, Acteur, Politicien, homme d’affaires… Pour réussir dans autant de domaines, il lui en...
Voila quelque temps que le Jeûne me trotte dans la tête.  Le jeûne Intermittent (JI) : Effet de...
Comment manger du chocolat tout en prenant soin de sa santé ?   De récentes études montrent qu’une...
Pour commencer 2014, rien de tel que de se rappeler quelques exercices de renforcement musculaires qui peuvent...
Ce n’est pas une découverte !  Une activité physique régulière permet de limiter les effets...
J’ai testé l’écharpe de Portage : Avantages et inconvénients     Que faut-il acheter en matériel de...